Téléphone

0140069292

HISTOIRE

Université Atlantique

Le Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES) est aujourd’hui, une référence en matière d’organisation et de gestion du secteur de la formation supérieur de notre jeunesse, dans l’espace qui lui est confié. Son savoir-faire est reconnu non seulement en Afrique, mais au-delà. L’Université de l’Atlantique qui s’efforce de devenir un établissement respectable, a intérêt à se conformer aux normes qui font la réputation de cette Institution. C’est dans cet esprit que s’organisent toute la vie et les activités à l’Université de l’Atlantique dont nous voudrions donner un aperçu au niveau de ce premier chapitre de ce guide, avant de nous appuyer sur le cas de l’UFR-SEG.

MOT DU

FONDATEUR

  • L’Université de l’Atlantique est le début de concrétisation d’un rêve que nous avons toujours caressé entre amis universitaires africains. Ce rêve est parti d’un constat amer qui se résume en ces points :
  • Les enseignants et chercheurs de nos universités africaines, notamment francophones, prennent leurs retraites de la fonction publique au moment même où les expériences qu’ils ont acquises pourraient encore être très utiles à leurs jeunes collègues enseignants dans la formation de nos étudiants ;
  • De nombreux bacheliers désirant s’inscrire dans les universités d’Etat ne peuvent le faire, pour cause d’insuffisance de structure d’accueil dans ces établissements publics d’enseignement supérieur ;
  • Dans de nombreuses filières (droit, lettres, sciences économiques, notamment), les demandes d’inscription abondent, alors que les facultés refusent du monde, parfois les meilleurs.
  • Nous nous sommes alors posé la question de savoir s’il ne serait pas utile de mobiliser ces formateurs, dont la plupart sont nos anciens maîtres aux compétences internationalement reconnues, dans une structure privée de même niveau que les universités d’Etat en vue de la satisfaction de cette forte demande de formation que l’Etat seul ne peut plus satisfaire. Du coup, nous leur donnerions l’occasion d’un encadrement efficace de leurs jeunes collègues que nous utiliserions également. Divers avis pris dans ce sens auprès des enseignants, des administratifs et des amis, à l’intérieur comme à l’extérieur, nous ont fortement encouragés dans la réalisation de ce rêve.
  • Nous nous sommes alors résolu à le réaliser, non pas seulement au niveau de notre pays, la Côte d’Ivoire, mais au niveau de tout le littoral de l’océan Atlantique ; d’où le nom de l’Université de l’Atlantique, notre ambition étant d’ouvrir des établissements similaires dans les autres pays africains (francophones, lusophones, anglophones) ayant en commun les côtés de l’Atlantique. L’Université de l’Atlantique à Abidjan n’est donc qu’un premier essai,  »une université témoin » qui est condamnée à réussir. Elle réussira. Que ce guide de l’étudiant en journalisme et communication, qui n’est qu’un aperçu de ce qui sortira sur les autres unités de formation et de recherche arrive à rassurer les lecteurs sur cette conviction qui est la nôtre.

ils nous font confiance